Confort intellectuel, confort spirituel.

De la mystique à la gnose

 

Jean Ratte

Agence Recherche Épistémologie Appliquée,

Centre Holonergétique, Montréal, Québec, Canada

jean.ratte@holoener.com

 

Télécharger la présentation powerpoint

Une première lecture linéaire d’Abellio semble opposer la mystique féminine nocturne à la gnose masculine solaire. Ce n’est qu’une traduction partiale et partielle d’une réalité non linéaire plus complexe qu’Abellio a exprimé dans les phrases suivantes « on ne peut passer de la multiplicité à l’unité que par l’infinité du point central christique» qui est l’équivalent vibratoire de Mystique (1)

Dans un premier temps nous avions confondu Mystique et Hypnose dont le spectrogramme est celui de  Trou Noir ÉM matière et Trou Blanc Antimatière.

La résonance sémantique mésodermique holonergétique  nous a permis de disséquer la réalité biophysique de cette intuition et de corroborer le dynamisme de la structure sphérique abellionne. Cette étude nous a permis de détecter les fausses pistes ou culs-de- sac évolutifs que sont le confort intellectuel et le confort spirituel.

 

En holonergétique, la résonance sémantique vasculaire permet de détecter les équivalents vibratoires et opératoires entre différents processus biophysiques et cognitifs. Par exemple, contradiction, transfiguration et oxymore sont des équivalents vibratoires.

La logique de la double contradiction croisée de la Structure Absolue l’illustre. Le passage entre les niveaux quantique rationnel, subquantique spirituel et métaquantique divin se fait physiologiquement par inversion d’inversion intensificatrice ou torsion 2π.

 

Un système de croyances, un paradigme, un dogme procurent la sécurité d’un système clos. Tous les « ismes » institutionnalisés sont des systèmes clos qui apportent un confort intellectuel à celui qui s’y maintient sans discuter. Judaïsme, christianisme, islamisme, athéisme, agnosticisme, positivisme, chamanisme ont tous le même spectrogramme ou code-barres que celui d’hypnose ou alcool. C’est une pathologie du niveau quantique matière-antimatière. Le confort intellectuel est un cul-de-sac évolutif.

 

Le confort spirituel est une distorsion du niveau subquantique ou axe vertical de la  sphère, lieu de la différenciation espace-temps. C’est une inversion incomplète ou torsion qui crée un espace-temps parasite.

On le trouve chez les soi-disant guides spirituels, certains gurus, les « canaux », les chercheurs d’immortalité.

L’immortalité empêche l’éternité. Le refus de mourir tue.

C’est le code-barres du LSD ou du coma vigile. Le confort spirituel est aussi une fausse piste qui détourne de l’accès au divin central de la Structure Absolue ou Infinité qui ouvre le passage de la multiplicité à l’Unité.

 

L’Absolu est coïncidence des opposés et opposition des opposés selon Nicolas de Cues (3).

 

 

Le divin central est Absolution ou  coïncidence des opposés et opposition des opposés. En géométrie complexe riemannienne, c’est le manifold connecteur et distributeur.

La résonance sémantique vasculaire montre que le modèle de structure sphérique est un invariant à tous les niveaux de réalité. Alors que le système nerveux sensoriel ne détecte que le local, le système mésodermique vasculaire résonne avec le local et le non local et peut donc les détecter.

Le système mésodermique permet donc la résonance avec des opérateurs géométriques qui sont les cartes de territoires fonctionnels du corps humain, produit et hologramme de notre univers multidimensionnel.

La Coïncidence des opposés que sont la Non séparabilité analogue et la Séparabilité numérique est l’hamiltonien ou somme de l’énergie cinétique et de l’énergie potentielle (2)

La Non Séparabilité a pour équivalent vibratoire l’opérateur géométrique Torus qui est Intensité maximale  ou Trou Noir Matière et Antimatière.

La Séparabilité a pour équivalent vibratoire l’opérateur géométrique Hyperbole ou Ampleur Maximale.

L’Opposition des opposés est le lagrangien ou différence entre l’énergie potentielle et l’énergie cinétique (2)

La théophysique d’Abellio inspirée de Nicolas de Cues comprend donc l’hamiltonien et de lagrangien

 

Les opposés correspondent à Analogue connecteur ou catalyse et  Numérique distributeur ou analyse.

Le processus christique est Catalyse, équivalent vibratoire de Mystique ou Brahma. Le processus Antéchrist ou Analyse est équivalent vibratoire d’Atman.

 

 

Le Centre Métaquantique ou Divin est donc Coïncidence de Catalyse Christique ou Mystique et d’Analyse Antéchristique et Opposition de Catalyse et Analyse.

 La Gnose correspond à cette coïncidence et opposition des opposés. Les conforts intellectuel et spirituel sont des distorsions des plans quantique et subquantique qui empêchent l’accès à la Gnose qui est intégration de ces trois plans.

La Gnose est Docte Ignorance.

 

Bibliographie

Une lecture attentive des présentations faites depuis 2007 sur www.holoener.com est suggérée pour comprendre cette théophysique pressentie par Nicolas de Cues et Abellio et corroborée par la résonance vasculaire sémantique.

 

1/ Raymond Abellio « La Structure Absolue» Gallimard 1965, p316

 

2/ Gilles Cohen–Tannoudji «La Matière-Espace-Temps» Fayard 1986, p375et p378.

 

3 / Nicolas de Cues « La Docte Ignorance» Éditions Payot et Rivages 2008

Nicolas de Cues «Trois traités sur la docte ignorance et la coïncidence des opposés», traduction Francis Bertin, Éditions du Cerf,    Paris 2007